Famine et transferts forcés de populations en Ethiopie 1984-1986

Famine et transferts forcés de populations en Ethiopie 1984-1986

L’étude « Famine et transferts forcés de populations en Ethiopie 1984-1986 » s’intéresse aux difficultés, questionnements et dilemmes rencontrés par MSF lors de la famine qui ravagea la population éthiopienne en 1984 -1985. Cette famine suscita une mobilisation humanitaire internationale et une attention médiatique sans précédent. Mais elle vit aussi les autorités éthiopiennes de l’époque utiliser l’aide internationale pour attirer les populations et les transférer de force dans des conditions désastreuses, causant la mort de dizaine de milliers d’Ethiopiens. Dans ce contexte : que faire alors que l’aide était retournée contre les populations auxquelles elle était destinée ? Pouvait-on prendre le risque, en dénonçant, de mettre en danger l’opération internationale de secours aux Ethiopiens ? MSF pouvait-elle ainsi courir le risque de remettre en cause sa propre existence et par là-même le reste de son action ?