Les Crises dans la région des grands lacs d'Afrique centrale 1994-1997

L’étude de cas « Génocide des Rwandais tutsis 1994 »relate la réaction de MSF face à l'extermination systématique des Rwandais Tutsis entre avril et juillet 1994. L’ étude de cas présente dans un récit chronologique les rapports internes et les transcriptions de témoignages des équipes sur le terrain, des articles de presse et des vidéos d’époque tournées par MSF ou les médias. Elle apporte un éclairage sur la dynamique, les dilemmes et les désaccords derrière la réponse humanitaire de MSF pendant le génocide au Rwanda.

Trois autres études de cas sont également publiées, qui couvrent la période 1994-1997, lorsque les conséquences humanitaires du génocide ont affectés les réfugiés et leurs populations hôtes dans la région. Elles décrivent la situation catastrophique dans les camps au Zaïre et en Tanzanie où plus d'un million de réfugiés vivaient sous le contrôle étroit des responsables du génocide, ainsi que les exactions commises par le nouveau régime rwandais pendant et après le génocide, la traque et les meurtres des réfugiés rwandais au Zaïre par les forces rebelles soutenues par l'armée rwandaise.

Photo: Réfugiés rwandais à Goma, au Zaïre. Juillet 1994. © Roger Job.

Génocide des Rwandais Tutsis 1994

Génocide des Rwandais Tutsis 1994

L’étude cas “Génocide des Rwandais tutsis 1994” examine les difficultés, questionnements et dilemmes rencontrés par Médecins Sans Frontières pendant le génocide des Rwandais tutsis en avril, mai et juin 1994.

Camps de réfugiés Rwandais au Zaïre et en Tanzanie 1994-1995

Camps de réfugiés Rwandais au Zaïre et en Tanzanie 1994-1995

L’étude de cas « Camps de réfugiés rwandais au Zaïre et en Tanzanie 1994-1995 » s’intéresse aux contraintes et aux dilemmes rencontrés par MSF lorsque ses équipes se trouvèrent confrontées à l’emprise brutale des leaders sur la population des camps. Certains de ces camps étaient transformés en base arrière pour la reconquête du Rwanda à travers les détournements massifs de l’aide, la violence, les recrutements forcés, la propagande et les menaces contre les candidats au rapatriement.

Violences du nouveau régime Rwandais 1994-1995

Violences du nouveau régime Rwandais 1994-1995

L’étude de cas ‘Violence du nouveau régime rwandais 1994-1995’ s’intéresse aux contraintes et aux dilemmes rencontrés par Médecins Sans Frontières lorsqu’en 1994 et 1995 ses équipes ont été confrontées aux exactions et aux crimes commis par le régime qui avait mis fin au génocide et pris le pouvoir au Rwanda en juillet 1994: était-il acceptable que MSF - qui avait dénoncé l’emprise des auteurs du génocide sur les réfugiés rwandais dans les camps du Zaïre et de Tanzanie - encourage leur retour au Rwanda, étant donnée l’insécurité qui règnait dans le pays ?

Traque et massacres des réfugiés Rwandais au Zaïre-Congo: 1996-1997

Traque et massacres des réfugiés Rwandais au Zaïre-Congo: 1996-1997

L’étude de cas ‘ Traque et massacres des réfugiés rwandais au Zaire-Congo 1996-1997’ examine les contraintes et les dilemmes rencontrés par les équipes de Médecins Sans Frontières en 1996 et 1997 alors qu’elles s’efforçaient de porter secours aux réfugiés rwandais dans l’Est du Zaire, dont les camps avaient été attaqués par les rebelles soutenus par l’armée rwandaise: ‘MSF pouvait-elle extrapoler publiquement sur les conditions sanitaires des réfugiés alors que l’accès à ces derniers lui était interdit ?