« Arrêtez les bombardements de civils sans défense en Tchétchénie »
« Arrêtez les bombardements de civils sans défense en Tchétchénie »
Médecins Sans Frontières dénonce au cours de son discours d'acceptation Nobel de la Paix 1999 Prix. © Sandra Aslaksen
« On n'arrête pas un génocide avec des médecins »
« On n'arrête pas un génocide avec des médecins »
Médecins Sans Frontières dénonce l'inaction pendant le génocide de 1994 au Rwanda. © Roger Job.
Médecins Sans Frontières dénonce le déplacement forcé de personnes souffrant de la famine en 1985.
Le gouvernement Ethiopien expulse Médecins Sans Frontières
Médecins Sans Frontières dénonce le déplacement forcé de personnes souffrant de la famine en 1985.
7
9
21

Bienvenue

Bienvenue sur le site des prises de paroles publiques de Médecins Sans Frontières. Vous y trouverez une collection d’études de cas qui explore les actions et les processus de prise de décision de l’organisation au cours des crises d’urgence humanitaire qui l’ont amenées à prendre la parole publiquement.

De la dénonciation des déplacements forcés pendant la famine en Ethiopie en 1985 au discours de réception du prix Nobel de la Paix exigeant l’arrêt des bombardements des civils tchétchènes à Grozny en 1999, en passant par l’inaction de la communauté internationale pendant le génocide des Rwandais Tutsis en 1994.

La source principale d’information de ces études réside dans la mémoire écrite et orale de MSF. Celle-ci est restituée via des documents d’archives et des articles de presse datant de l’époque traitée et des extraits d’entretiens avec les protagonistes de MSF concernés.

Ces études de cas, dont la vocation est essentiellement pédagogique ont été longtemps réservées aux seuls membres de l’association. Désormais, dans un souci de renforcer cet objectif pédagogique, elles sont mises gracieusement à la disposition du public, sur ce site internet, ainsi que sur tous les sites francophones et anglophones de MSF et bientôt sur Google book.

Nouveau